Amérique : des chercheurs américains ont relancé le cœur d’un cochon mort

Amérique : des chercheurs américains ont relancé le cœur d’un cochon mort

Dans le domaine de la science, les innovations ou découvertes sont des réalités qui ne manquent pas. Comme nouvelle prouesse, la toile révèle à la date du 9 août 2022 que deux Américains ont ressuscité le cœur d’un cochon mort depuis une heure. Très insolite, ce fait suscite assez d’interrogations.

Résurrection du cœur d’un cochon mort : quel est le contexte de l’expérience ?

Menée par des chercheurs américains, cette expérience n’avait pas pour but de ressusciter des personnes, mais visait à améliorer la qualité des organes pour les greffes. Pour le compte de l’expérimentation, les scientifiques de l’Université de Yale ont provoqué une crise cardiaque chez des animaux (cochons) anesthésiés. Sur le coup, le sang ne circulait plus et les cellules des animaux étaient mortes et inactives. Après la mort des animaux, le sang a été prélevé et oxygéné. 

Mais, en plus de cela, un ensemble de 13 médicaments (hémoglobine de synthèse, anticoagulants, etc.)  a été ajouté au sang. Cet ensemble a été infusé immédiatement à un animal (cochon). Le fait surprenant qui a été observé, c’est qu’après l’infusion le sang a recommencé à circuler et à éveiller les cellules de nombreux organes comme le cœur, le foie et les reins. Selon les résultats, les organes sont restés en vie pendant au moins 6 heures.

Quelles sont les retombées de cette expérience ?

Ressusciter des organes est considéré comme une grande avancée dans le domaine de la science. Cette expérimentation redonne de nombreux espoirs aux spécialistes de la greffe et aux réanimateurs. Avec les résultats obtenus, beaucoup sont convaincus qu’il est désormais possible d’améliorer la qualité des greffons, d’augmenter le pourcentage de réussite du greffage et de sauver de nombreuses vies. Aux dernières nouvelles, des spécialistes de la communauté scientifique comme le professeur Annane Djillali (chef réanimateur) souhaiteraient qu’on poursuive de telles recherches. Cela permettra d’en apprendre plus sur le sujet de la résurrection des tissus et de faire d’autres découvertes spectaculaires.