Google Cloud annonce officiellement ses prochaines zones 

Google Cloud annonce officiellement ses prochaines zones 

Après sa sortie d’une expansion au Mexique, Google annonce officiellement en ce jour le lancement des nouvelles régions Google Cloud. Lorsque celles-ci seront mises en ligne, le nombre total de régions cloud de la société portant le moteur de recherche numéro 1 au monde augmentera et atteindra 34. Plus d’infos à propos de ces régions ici.

Google Cloud : les nouvelles régions prises en compte et leur utilité

Concentrées en Asie-Pacifique (APAC) et plus particulièrement en Malaisie, en Thaïlande et en Nouvelle-Zélande, les nouvelles régions de Google Cloud seront mises en ligne très bientôt. Dans le contexte du cloud computing, une région est définie comme étant un « emplacement géographique spécifique » où tous les utilisateurs sont en mesure de déployer des ressources cloud. 

De manière générale, toutes les régions sélectionnées pour le Google Cloud offrent des services divers qui prennent en compte : le Compute Engine, le Google Kubernetes Engine, le Cloud Storage, le Persistent Disk, CloudSQL et le Virtual Private Cloud. Ces services incluent également en leur sein, le Key Management System, le Cloud Identity et le Secret Manager. Toutefois, les autres produits complémentaires qui doivent s’y ajouter sont mis en ligne six mois après le lancement d’une nouvelle région.

Dans un communiqué, Daphne Chung de Google Cloud explique que les nouvelles régions Google Cloud qui seront lancées très prochainement aideront à répondre aux besoins grandissants des organisations qui interviennent dans la souveraineté numérique. Elles permettront à ces dernières d’accéder à plus d’opportunités de transformation numérique et d’innovation dans la région APAC. 

Daphne Chung poursuit en laissant entendre qu’avec cette annonce, Google Cloud proposera aux clients plus de choix pour accéder aux fonctionnalités des régions cloud locales. Et ce, tout en facilitant leur parcours vers des environnements multicloud et hybrides. Tout ceci contribuera donc à l’évolution constante de Google Cloud qui bat déjà son plein, car 6 milliards de dollars de revenus ont été enregistrés pour la première fois au deuxième trimestre de cette année.