Tesla laisse entendre que sa prochaine gigafactory pourrait être installée au Canada

Tesla laisse entendre que sa prochaine gigafactory pourrait être installée au Canada

Sur scène pendant l’événement annuel des actionnaires de Tesla, le Président Directeur Général Elon Musk laisse entendre que Tesla choisirait un emplacement pour la nouvelle gigafactory avant la fin de cette année. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les lignes ci-après.

Le Canada comme nouvelle zone qui accueille une gigafactory de Tesla

Elon Musk a dévoilé dans un discours récent que le constructeur auto choisira l’emplacement d’une nouvelle gigafactory très bientôt. En tant que PDG, Musk a demandé à ses fans sous un ton de plaisanterie où devrait être construite l’entreprise pour le nouveau projet qu’il aborde. Quelques-uns ont crié à ce moment : « Canada ». Pour apporter son retour par rapport à cette noble proposition, Elon Musk affirme être à moitié Canadien et qu’il était possible qu’il prenne en compte cet avis.

Tesla a tout récemment ajouté un amendement à son enregistrement qui expose les plans du constructeur automobile qui voudrait s’engager avec le gouvernement de l’Ontario pour une identification des « opportunités d’installation industrielle et de fabrication de pointe ». Pour rendre l’accord fiable, les lobbyistes de Tesla ont expliqué qu’une telle installation pourrait aider à augmenter la compétitivité de l’Ontario et sa capacité à attirer vers lui des investissements en capital.

Si cette province du Canada décidait d’accueillir la nouvelle gigafactory de Tesla, il faut avouer qu’elle n’aura pas besoin de fournir beaucoup d’efforts. Cette région dispose d’un écosystème automobile assez florissant et Tesla pourrait y agrandir plus facilement la taille de son marché. Dans ses propos, Musk a déclaré que sa société pourrait finalement avoir entre 10 et 12 gigafactories au total dans le monde. 

Pour cela, même si le constructeur automobile possède des giga-usines à Berlin et à Shanghai, les USA représentent une grande majorité pour la vente de ses véhicules. Il serait donc logique que la société opte pour un nouveau site nord-américain pour l’installation de sa prochaine usine.